C.V. illustré

D’une passerelle à l’autre… à Paris.

1973 -1976

1979

École supérieure des Arts appliqués Duperré de Paris

Styliste accessoires pour Givenchy Gentleman

1981 – 1986

Galeries Lafayette. Création du service d’Identité visuelle. La passerelle entre mode et design est franchie !

1986 – 1991

Dior ! Scénographie vitrines (France & International). Je conçois tous les décors, comme de véritables installations artistiques, une première dans ce monde du luxe. Mise en avant de l’esprit jardin cher à Dior, ainsi que du fauteuil Louis XVI interprété en résine sablée, colorée ou transparente. Décor « Le lustre Dior » que l’on retrouve dans le film Nikita de Luc Besson.

1991

Indépendante ! (Fusain vert, puis Isabel da Rocha) Je continue à créer pour le groupe LVMH (et plus particulièrement Givenchy, ma mission s’élargissant au design et à l’architecture boutique) en France et à l’international. Clients : Baccarat, Céline, Ferragamo, Odiot, Maison Champagnes Louis Roederer, Vuitton, etc…

Photos (Créations pour Givenchy).

1993

Première collection de mobilier ! Pièces uniques. Photos Collection Roseau

1999 – 2006

L’agence s’installe dans le sixième arrondissement de Paris. (55 quai des Grands-Augustins, puis 17 rue de Savoie) Un an plus tard, première expérience associative avec les commerçants du quartier des Grands-Augustins dont je deviens présidente.

2002

« Démocratiquement croqués » – Premier festival de dessins de presse politiques. Le plateau est composé de Cabu, Catherine, Jacques Faizant, Damien Glez,  Morchoisne, Plantu, Wolinsky, Willem… Quatre éditions se tiendront à Paris jusqu’en 2005. Les albums sont édités par les Éditions da Rocha.

Photos prises lors de la première édition au 55 quai des Grands-Augustins : 1 – La joyeuse équipe du festival en mai 2002. 2 – Wolinski et Régine Desforges. 3 – L’album ! 4 – Solo, Cabu et Jacques Faizant, une rencontre mémorable.

2002 – 2005

« Si Paris m’était croqué… », un carnet de rendez-vous que j’illustre avec Marcus Mc Allister et qui regroupe de très nombreux témoignages de personnalités parisiennes. Une très belle aventure, parsemée de rencontres improbables qui me conseilleront et me guideront vers un retour aux sources : peinture, dessin, écriture !

2009

Une nouvelle vie dans la Vallée de la Cisse ! Tout en continuant mes activités de décoratrice et graphiste jusqu’en 2017, de Blois à Mooréa, en passant par New-York.


Bonus !

Quelques souvenirs et anecdotes d’artiste scénographe…

2018 – Ma dernière création de scénographe ! Pour « Huit heures à la Fontaine », par la Compagnie du Hasard, dans le cadre de la 3e édition du Festival H2O. Cet arbre avait été réalisé en 1991 pour la Maison Odiot à Paris, et je l’ai toujours gardé. Rien ne se perd, tout se re-crée…
1991 – Arbre toujours… Scénographie pour Louis Vuitton, alors avenue Marceau à Paris.
1989 – Dior. Bicentenaire de la révolution française. La direction me demande de faire l’impasse sur cet événement pour ne pas froisser leur « noble clientèle ». Avec ce bassin en cascade, je choisis tout de même de faire pleurer un siège Louis XVI ! Création, siège et fond peints ©IdR
Un hommage à Magritte pour The Queen Gallery, avenue Montaigne. Création et peintures ©IdR
Palettes, poutres de chantier, gousses d’ail pour ce déjeuner sur le pouce chez… Baccarat. En hommage au sculpteur César.
Pauvre Marx ! Décapité pour une publicité de Saab… La cabine du camion, à gauche, vous donnera une idée du volume de cette sculpture, qui fut transporté en convoi exceptionnel sur le périphérique de Paris. Beaucoup de travail pour rien, cette publicité ne fut jamais diffusée !
Distinction : Médaille de la Ville de Paris.