Belles au Moi dormant

Festival « Le blé pousse » – Selommes – Juin 2014 – La Belle au Moi dormant est née de la rencontre improbable d’une jeune esquisse d’atelier et d’un vieux castel un peu branlant, bien que verdoyant. Merci à Liska Llorca pour son invitation.

Cette Belle est une humanité, endormie par des rêves virtuels et se réveillant soudain dans la tour effondrée de ses certitudes. Douche froide ! Une humanité, vous, moi, l’autre… à moins qu’elle ne soit qu’un personnage de papier.
Toujours est-il que cette chaste dénudée se retrouva, quelques jours après, doublement enfermée dans sa tour, rendue invisible aux yeux de tous, par une opposante intégriste du genre artistique : Cachez ce nu que je ne saurais voir ! Stupidement censurée. Elle prit alors la poudre d’escampette et se démultiplia.

Multi culturelles, les « Belles » se promènent de château en jardins, parfois nonchalantes, souvent meurtries, toujours captives d’un décor urbain convenu où les fils rouges de la censure, de la novlangue, des tabous et de la violence la plus radicale tissent une toile de plus en plus serrée autour de l’humanité. Elles se rapprochent de cette nature trop négligée, s’attachent aux arbres à la recherche d’harmonie, et dans cet univers muselé par un trop plein de communication et d’égoïsmes divergents, elles vont devenir Re-Belles dans le cadre des Rendez-Vous de l’Histoire de Blois.

Château de la Poterie – Septembre 2014
Galerie Les MétamorphOZes (Valaire) – Juin 2015
Galerie Les MétamorphOZes (Valaire) – Juin 2015
Galerie Les MétamorphOZes (Valaire) – Juin 2015

Ce projet est l’assemblage palimpseste de différents travaux entrepris depuis plusieurs années, alliant la spontanéité du croquis d’atelier (action, fluidité, regard acéré de la vie) et la rectitude de l’étude architecturale, de l’urbain (vectorisation, numérisation de la pensée).


Photos ©IdR – Tous droits réservés